Novembre 2017

L’amour interdit

Les histoires d’amour impossible ou d’amour interdit nous ont toujours accompagné, Roméo et Juliette demeure un mythe éternel dans la littérature.

De nos jours, il existe des espaces où l’amour est interdit, des espaces privés où l’expression des sentiments, l’expression des émotions, l’expérience d’amour sont difficiles voire impossibles.

Il s’agit des lieux de vie des personnes en situation de handicap, c’est-à-dire les structures médico-sociales qui ont pour mission l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement. S’ajoute à ces espaces interdits, la restriction de participation à l’amour en raison de handicap (mental, psychique, sensoriel ou physique).

Or les médias font l’éloge de l’amour à travers les émissions de divertissement, « l’Amour est dans le Pré », le « Secret Story », « Les Anges », « Loft Story », « Les Marseillais », « Les Princes de l’Amour » …etc.

Est-il possible de séduire, de plaire en ayant un problème physique, mental ou psychique ?

Si la réponse est oui, que faut-il comprendre des restrictions imposées par les différents systèmes d’accompagnement des personnes en situation de handicap ?

La société et les médias peuvent-ils intégrer la différence dans les émissions dédiées à l’expression de l’amour ?

En mars 2016, la chaîne M6 a tenté d’ouvrir un espace sur le thème de la rencontre de l’âme sœur avec un handicap, il s’agit de la série « Mon partenaire particulier », malheureusement les téléspectateurs n’étaient pas au rendez-vous, par conséquent le taux faible d’Audimat oblige la déprogrammation de l’émission.

Voici quelques réactions des téléspectateurs : «  »Mon Partenaire Particulier » Quand j’ai vu ça j’ai zappé direct. Les émissions larmoyantes et apitoyantes… Très peu pour moi » ou encore « Les pauvres handicapés. Ils vont être catalogués de cons toute leur vie grâce à M6 dès demain.  »Mon Partenaire Particulier » ».

Si la société est systématiquement dans le rejet de la différence, comment, à quel moment, où et avec qui l’amour peut-il s’exprimer.

Il y a encore du chemin à débroussailler pour que chacun(e) puisse faire son parcours de vie avec harmonie et épanouissement.

Nous sommes tous responsables de cet état de fait, nous aurons à réinterroger nos représentations, notre état d’esprit, nos convictions sur le libre accès à l’amour sans conditions.

1 réflexion sur “Novembre 2017”

  1. Merci à vous

    Même les animaux enfermé seul dans un box ou un batterie d élevages sans amour et caresses sont tout malades et font pas de vieux os,c est prouvé, alors pour un humains c est pire.
    Comme quoi la tendresse c’est vital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *