Avril 2017

Par Laetitia REBORD 

A cette si belle rencontre qui m’a tant inspirée

A mon corps

Toi qui t’es créé avec une anomalie,

Toi qui as subi trop de souffrances imposées par la maladie,

Toi que l’on a malmené, parfois à raison, parfois à tort, par espoir d’amélioration,

Toi qui as grandi en devenant chaque jour un poids grandissant,

Toi qui aurais dû me permettre d’accomplir tellement de choses,

Toi que j’aurais secoué et fait vibrer pour étancher ma soif de sensations,

Toi qui as enfermé ma vie dans une immobilité tellement frustrante,

Toi qui as été manipulé par tellement de mains désincarnées,

Toi que j’ai beaucoup trop séparé de mon esprit pour aller de l’avant,

Toi que la dépendance m’a privé,

Toi que j’ai décidé de tatouer pour enfin te contrôler,

Toi que je voulais tellement retrouver,

Toi que j’espérais me réapproprier,

Toi que je souhaitais enfin aimer,

Toi que j’avais du mal à imaginer comme porteur de bien-être.

Un petit coup de main que je suis allée chercher pour toi et

Il t’a fallu peu de temps pour faire la différence entre un toucher-fonctionnel et un toucher-plaisir,

Il t’a fallu peu de temps pour me crier toute la normalité dont tu étais fait,

Il t’a fallu peu de temps pour me rassurer en me prouvant que je pouvais t’intégrer à mon identité,

Il t’a fallu peu de temps pour retrouver de la vie dans ton état le plus pur,

Il t’a fallu peu de temps pour me rendre mon moi entier tellement rayonnant et attirant,

Il t’a fallu peu de temps aussi pour m’apporter d’autres déceptions et frustrations,

Il t’a fallu peu de temps pour t’apercevoir que le travail ne faisait que commencer.

L’accompagnement sensuel et sexuel dont nous avons tous deux bénéficié a évidemment été déclencheur d’un mouvement et t’a permis de sortir de ton inertie.

Puis, au merveilleux hasard de la vie, une rencontre aussi délicieuse qu’inespérée, des gestes tendres, des caresses, des baisers et

Chaque parcelle de toi se réveille,

Chaque millimètre de ta surface parle,

Chaque frisson dont tu es parcouru et la moindre infime de tes nombreuses contractions me rendent tellement mobile,

Chacune de tes réactions me prouve à quel point je suis une femme comme les autres,

Chaque bout de toi, que j’ai tant détesté parfois, peut m’amener vers la jouissance.

Alors cher toi d’aujourd’hui,

Sois conscient de la chance que tu as,

Hors de toute attente, soudainement te sentir désirable aux yeux d’un autre que la vie a mis sur ton chemin quand tu en avais tant besoin,

Et qui restera la première personne à t’avoir si touché et t’avoir fait autant avancer,
Et avec qui tu espères encore découvrir beaucoup,

Te voilà incroyablement révélé, avec aujourd’hui cette faim de vouloir rattraper tout ce temps passé à douter de ton potentiel.

Toi que je peux maintenant nommer Je.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.