Décembre 2014

Par Véronique WILHELM

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de la confiance sexuelle et du massage. Se sentir tranquille, libre de son désir et de ses pulsions, en accord avec son corps. Pour cela, il faut avoir une liberté intérieure et un regard positif posé sur soi.

La confiance sexuelle se traduit par le fait d’oser rencontrer l’autre, d’oser entrer en contact intime sans peur. Pour cela, il faut avoir suffisamment confiance en soi mais aussi se sentir en confiance avec son partenaire.

Avoir confiance en soi, cela veut dire, en matière de sexualité, avoir confiance dans son corps, dans l’image qu’il renvoie, dans sa capacité à donner et à recevoir du plaisir. Nul besoin d’avoir un corps parfait pour s’aimer, mais ne pas aimer son corps peut créer au fil du temps un conflit interne, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur le désir et le plaisir. Un obstacle difficile pour bon nombre de personnes et peut-être plus difficile encore pour les personnes en situation de handicap. Il y a trois choses essentielles : une bonne estime de soi, se sentir désirable et être aimé.

Notre corps enregistre toutes les expériences et il existe une réelle mémoire corporelle. « L’éprouvé du corps » commence avec notre vie sur terre, dans le ventre même de notre mère. Comme un ordinateur qui enregistre toutes les données, notre corps enregistre toutes nos expériences corporelles. Si notre corps emmagasine de bonnes expériences, nous aurons une bonne estime de nous et notre confiance sexuelle sera renforcée.

Les rencontres amoureuses que nous faisons peuvent aussi être déterminantes en matière d’estime de soi. Un partenaire peut vous porter vers le haut et un autre peut vous faire descendre au plus bas. Il suffit parfois d’un mot, d’un regard pour se sentir dévalorisé. Un « bon partenaire » est une personne qui ne nous met pas en danger, qui est à l’écoute, présent et disponible.

Une sexualité heureuse peut nous transformer et avoir des répercussions dans tous les domaines de notre vie. Moins de stress, plus d’énergie, plus de joie de vivre, augmentation de la créativité et de l’imagination, nouvelle orientation professionnelle, nouveaux projets…..

Toutefois, il est très facile d’en parler, de faire de belles théories sur l’estime et la confiance en soi, avoir un « bon partenaire » qui vous valorise et pourtant ne pas être réconcilié avec son corps.

Aujourd’hui, il existe de multiples techniques de bien-être, elles donnent toutes de bons résultats. Pour ma part, je trouve que le massage est un bon moyen d’apprivoiser le corps, il favorise les bonnes sensations, il permet d’évacuer les mémoires négatives du corps et redonne confiance en soi.

Il permet aussi de développer un terrain propice pour une sexualité pleinement épanouie et apparait comme un premier pas vers la sexualité. Toucher l’autre, c’est communiquer. Etre à l’écoute du corps de l’autre, être attentif au rythme qui lui convient, adapter la force de la pression des doigts….

En matière d’accompagnement sexuel, la pratique et la maitrise du massage peut-être un outil essentiel car il permet d’éveiller la sensualité, de stimuler les sens, de se réconcilier avec son corps et d’érotiser la vie sexuelle.

C’est pour toutes ces raisons que lors de la formation à l’accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap qui se déroulera en mars 2015, nous aborderons le massage, le touché et le rapport au corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.